Chères et chers collègues,

Antoine Kneblewski soutiendra sa thèse, réalisée entre l'IBHGC et le Centre d'entrainement du Racing 92, le 5 juillet 2022 à 15h aux Arts et Métiers, campus de Paris et par visioconférence.

Encadrement : Philippe Rouch (directeur), Maxime Bourgain (co-encadrant), Laura Valdes (co-encadrante)

Titre : Analyse biomécanique de la performance en rugby professionnel : optimisation du lancer en touche et prise en charge des commotions cérébrales 

Résumé : L’analyse biomécanique du geste sportif s’inscrit dans une double perspective d’optimisation de la performance et de prévention des blessures. Les travaux qui ont été menés au cours de cette thèse s’appliquent au rugby et s’articulent autour de deux axes : l’optimisation de la performance du lancer en touche et l’amélioration de la prise en charge des commotions cérébrales.
Le lancer en touche est à l’origine de 50% des essais qui sont marqués au niveau international et malgré l’importance stratégique de cette phase de jeu, peu d’études biomécaniques sont présentes dans la littérature scientifique. Dans un premier temps, nous avons proposé un dispositif d’évaluation de la performance du lancer qui permet de quantifier simultanément la précision et le timing du lancer. Par la suite, une série d’expérimentations a été réalisée afin de mieux comprendre les facteurs biomécaniques impliqués dans cette phase de jeu. La première a permis de caractériser l’influence de la stabilité posturale dynamique sur la précision du lancer sur de longues distances, tandis que la seconde a permis de d’identifier les paramètres cinématiques 3D associés à la performance du lancer en touche chez des joueurs de différents niveaux d’expertise.
L’étude des commotions cérébrales revêt un intérêt croissant dans le monde du rugby, notamment en raison de la hausse de son incidence constatée lors des deux dernières décennies. De plus, le plaquage est identifié comme la principale cause de commotion cérébrale et certains facteurs sont susceptibles d’en augmenter le risque. Le travail réalisé dans cette seconde partie de thèse a consisté d’une part, à évaluer l’intérêt du NeuroTracker (outil d’évaluation perceptivo-cognitif) dans la détection et le suivi de retour au jeu des joueurs ayant subi une commotion cérébrale. D’autre part, un dispositif de simulation d’impact a été développé afin de reproduire des plaquages de type « non anticipé » dans des conditions sécuritaires et reproductibles. La réponse biomécanique à ce type d’impact a par la suite été analysée dans un groupe de rugbymen professionnels, mettant en évidence l’influence des caractéristiques morphologiques liées au poste sur le risque de commotion cérébrale.
Toutes les expérimentations réalisées dans le cadre de cette thèse ont été effectuées au centre d’entraînement du Racing 92 afin de favoriser le transfert des résultats vers les équipes médicales et sportives.

Visio : Contacter Laura Valdes.

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
General
General
Gestion des sessions
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Matomo
Accepter
Décliner