Société de Biomécanique
Annonces de soutenances

Afin de valoriser les travaux réalisés en biomécanique, la Société de Biomécanique diffuse les prochaines soutenances de thèse ou d’HDR dans le domaine de la biomécanique via notre site web, twitter et newsletter. Si des soutenances sont prévues prochainement, merci de remplir le document joint avec les informations dont vous disposez et de le renvoyer par mail à l’adresse suivante : .

Chères et chers collègues,

Isabelle Maroger soutiendra sa thèse effectuée dans l'équipe Gepetto de l'unité de recherche LAAS-CNRS au LAAS (Toulouse), vendredi 30 septembre à 10h00.

Titre : Transport de charges homme-robot

Encadrement : Bruno Watier (directeur), Oliver Stasse (co-encadrant)

Lire la suite...

Résumé : Le but de ma thèse est de réaliser un transport de table en collaboration entre un humain et un robot humanoïde. Mes travaux se sont orientés autour de deux grands axes : un axe biomécanique et un axe robotique. En effet, pour que le robot aide au mieux l’humain dans sa tâche, il est nécessaire de contrôler et planifier les actions du robot en fonction du comportement de son partenaire humain et, donc, d’étudier ce dernier. C’est pourquoi une partie de ma thèse est dédiée à comprendre et modéliser les trajectoires de marche humaine lors d’un transport de table afin que le robot puisse anticiper le comportement de son partenaire lors de l’interaction. Dans ce cadre, je travaille au développement d’un modèle de prédiction des trajectoires des centres de masse de deux sujets humains transportant une table. L’autre partie est consacrée à la planification des pas du robot en temps réel et son contrôle pour qu’il puisse soulever la table et marcher tout en la portant avec un humain.

Mots-clés : Biomécanique, Robotique humanpïde, Transport de charge, Locomotion humaine, Interaction Homme-robot

 

Chères et chers collègues,

Pierre-Yves Rohan soutiendra son habilitation à diriger des recherches dans l'amphithéâtre Béziers de l'ENSAM Paris et en visioconférence le 23 septembre 2022 à 14h pour ses travaux réalisés à l'IBHGC.

Titre : Biomechanics of soft tissue injuries resulting from mechanical interaction with external medical devices

Fiche Theses HDR 2021 ROHAN

Lire la suite...

 Résumé :

La prévention des lésions superficielles et profondes dans les tissus mous biologiques lors de l’interaction physique entre une personne et un dispositif médical mécanique est un enjeu majeur. Les défis existent encore aujourd’hui car il est essentiel que les chargements mécaniques transmis aux tissus mous superficiels et profonds soient maintenus dans des plages d’intensité qui garantissent la viabilité tissulaire. Les personnes à mobilité réduite sont particulièrement exposées. Pour ces personnes, les dispositifs d’assistance tels que les prothèses et les Fauteuils Roulants Manuels permettent de mener une vie saine, productive, indépendante et digne.

La modélisation biomécanique a été identifiée comme un outil potentiel pour aider les cliniciens dans les processus actuels d’évaluation des risques et, également, les industriels dans leur processus de conception. Depuis mon entrée dans le monde de la recherche académique, j’ai eu l’occasion de mettre en application la méthode des éléments finis (MEF) non-linéaire pour évaluer la transmission des efforts lors de l’interaction physique entre une personne et un dispositif médical mécanique. Les applications visent 1/ l’évaluation du risque lésionnel lors de l’interaction physique entre une personne et un dispositif médical mécanique (risques de lésions cutanées et d’inconfort liés à des surpressions résultant d’une orthèse/prothèse mal adaptée et risque d’escarres en position assise ou couchée sur des surfaces d’appui 2/ l’aide à la gestion des troubles chroniques des tissus mous (prise en charge des varices de jambe) et 3/ l’aide à la planification chirurgicale. Cependant, un certain nombre de verrous scientifiques doivent être levés pour comprendre les déterminants mécaniques de l’apparition de lésions dans les tissus mous lors d’un contact prolongé avec un dispositif externe et pour envisager l’intégration de tels outils, d’une part, dans le parcours de soins pour être en mesure de renforcer la prévention des escarres sur le plan clinique et, d’autre part, dans le milieu industriel, pour l’aide à la conception de ces dispositifs externes. Le verrou majeur réside dans le fait que les lésions tissulaires sont régies par un certain nombre de processus biologiques et physiques couplés qui se produisent à différentes échelles spatiales et ont souvent des caractéristiques temporelles très différentes.

Pour progresser dans la représentativité de ces jumeaux numériques de l’être humain et pour assoir leur pertinence clinique, mon projet de recherche est formulé en trois axes principaux pour les années à venir.

Premièrement, d’un point de vue clinique, la durée de la sollicitation mécanique joue un rôle crucial dans l’apparition des escarres. L’étude de référence étant celle de Reswick et Rogers qui a établi, en 1976, une courbe de risque de survenue d’escarre sur la base d’observations sur 980 sujets sains et patients. L’étude, plus récente de Swisher et collaborateurs montre également que l’endommagement tissulaire induite par un chargement externe et quantifiable à l’histologie, est un phénomène réversible jusqu’à un certain seuil. Ainsi, l’étude de l’évolution temporelle de la réponse mécanique et, en particulier, de la dégradation progressive des tissus mous en fonction du chargement, est essentielle pour comprendre et prévenir la formation d’escarres. Les tentatives de caractérisation de la dépendance temporelle des tissus mous supposent généralement une formulation viscoélastique et ignorent la nature poreuse du milieu (les tissus mous étant perfusés par le sang et par le fluide interstitiel, il peut être assimilé à un milieu poreux à double porosité). Le premier objectif vise donc à explorer, à l’aide d’une approche mixte expérimentale-numérique, le lien entre réponse mécanique et microcirculation, ex vivo à travers des essais classiques de laboratoire (traction/compression), in vivo dans un modèle animal et, en routine clinique, dans une population à risque (personnes âgées). Ce travail permettra de poser les bases pour étudier la dégradation progressive des tissus mous lors du couplage entre la réponse mécanique et la réponse biologique (et plus particulièrement avec la biochimie de l’oxygène).

Deuxièmement, d’un point de vue plus fondamental, c’est une dérégulation de la réponse inflammatoire cellulaire et les mécanismes métaboliques qui jouent un rôle clé dans l’apparition de la nécrose. Le deuxième objectif vise donc à explorer ce processus biologique complexe. Plus précisément, en utilisant une approche mixte expérimentale-numérique, l’objectif est d’étudier la cascade d’évènements reliant réponse mécanique, ischémie, inflammation, nécrose et cicatrisation dans les tissus mous biologiques dans un modèle animal et, en routine clinique, dans une population à risque (personnes âgées). Ce travail permettra de mieux comprendre la dynamique inflammatoire chez les personnes qui développent une escarre. Ce travail permettra également d’étudier les traitements potentiels in silico.

Troisièmement, les études de faisabilité du déploiement de tels dispositifs en milieu clinique et industriel et les études pré-cliniques et l’évaluation clinique de l’efficacité de l’approche biomécanique est la finalité à long terme visé pour avoir un impact. Le troisième objectif vise donc à proposer une méthodologie pour rendre l’utilisation de tels modèles multi-échelles et multiphysiques compatibles à la routine clinique afin de pouvoir amorcer les études de faisabilité.

Lien visio : Inscription ici

Chères et chers collègues,

Gauthier Dot soutiendra sa thèse réalisée à l'Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak le 4 juillet 2022 à 15h à l'ENSAM, campus de Paris et par visioconférence.

Titre : Automatisation du traitement des imageries tridimensionnelles dento-maxillo-faciales par apprentissage profond : application à la segmentation et à la céphalométrie 

Encadrement : Thomas Schouman (co-directeur), Philippe Rouch (co-directeur), Laurent Gajny (co-encadrant)

Illus these dot

Chères et chers collègues,

Teddy Caderby soutiendra son habilitation à diriger des recherches à l'Université de la Réunion et en visioconférence le 8 juillet 2022 à 15h heure locale (13h heure de Paris) pour ses travaux réalisés au Laboratoire IRISSE - EA 4075.

Titre : Analyse biomécanique de l’adaptabilité motrice chez l’humain :
Influence de facteurs endogènes et exogènes sur le maintien de l’équilibre postural et la performance motrice

Illustration Caderby

Chères et chers collègues,

Benjamin Michaud soutiendra sa thèse effectuée au laboratoire de simulation et de modélisation du mouvement (S2M) à l'Université de Montréal le 12 juillet 2022 à 8h30 heure locale (14h30 heure de Paris).

Titre : Méthodes numériques visant la réduction de la fatigue à l'épaule lors du jeu violonistique

Encadrement : Mickaël Bégon (directeur), Caroline Traube (encadrante)

2022 Michaud

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
General
General
Gestion des sessions
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Matomo
Accepter
Décliner