Sélectionnez votre langue

Société de Biomécanique
Annonces soutenances

Chères et chers collègue,

Nous avons le plaisir de vous annoncer que Cécile Heidsieck soutiendra sa thèse réalisée à l'Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak le 10 octobre 2022 à 17h30 à l'ENSAM Paris.

Titre : Estimation de la résistance osseuse à partir d’images EOS par modélisation en éléments finis : du concept à l’implémentation clinique

Encadrement : Wafa Skalli (directrice), Laurent Gajny (co-encadrant), Christophe Travert (co-encadrant)

Résumé : L’ostéoporose est une maladie affectant l’os qui diminue sa résistance et entraîne un risque important de fracture, notamment au niveau vertébral. Des modèles en éléments finis personnalisés basés sur la tomodensitométrie ont été développés et permettent une évaluation précise de la résistance vertébrale, améliorant ainsi l’estimation du risque de fracture. Cependant, le coût et l’irradiation liés à cet examen limitent son usage en routine clinique. Aussi, il est réalisé en position couché. Or, les conditions de chargement en position debout et en particulier la posture sont des points importants à prendre en compte dans l’estimation du risque de fracture. Un modèle en éléments finis basés sur la stéréoradiographie EOS à basse dose d’irradiation en double énergie pour estimer la résistance vertébrale a été proposé antérieurement à la thèse. L’examen étant réalisé en position debout, de la tête aux pieds il permet d’estimer les charges appliquées sur les vertèbres. Cette thèse contribue au développement de ce modèle, notamment à son adaptation pour une utilisation en routine clinique, c’est-à-dire à partir d’images en simple énergie. Une étude faisant le lien entre la posture et la résistance vertébrale y est proposée. Également, des solutions permettant la calibration des images EOS en simple énergie et la distribution des densités à partir d’images 2D de façon robuste sont développées et validées in vitro. Enfin, des pistes sont explorées sur des données in vivo pour permettre le transfert de ce modèle vers la clinique, concernant notamment la prise en compte des tissus mous, limitant pour l’instant l’accès aux informations de densités sur les images. Cette thèse s’inscrit dans la volonté d’apporter des solutions concrètes pour améliorer la prise en charge de l’ostéoporose par le biais d’un diagnostic plus pertinent.

Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
Tout accepter
Tout décliner
En savoir plus
General
General
Gestion des sessions
Accepter
Décliner
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Matomo
Accepter
Décliner